Emmanuel de Reynal : Il était une fois la Martinique

Selma El Madani

Le dernier livre d’Emmanuel de Reynal « Ubuntu, ce que je suis… » paru aux éditions l’Harmattan, fait référence au lourd passé d’esclavagisme en Martinique.

C’est le 1er septembre 1635 que la Martinique a connu le débarquement des colons français sur son île pour le compte de la couronne de France et de la compagnie des îles d’Amérique. Pour rappel, le principal facteur ayant entrainé l’esclavage sur le territoire a été l’économie sucrière. La culture de la canne à sucre fut l’activité principale des colons installés, nécessitant une grande main-d’œuvre dédiée à la production. Ce qui entraina la traite des esclaves noirs en provenance d’Afrique. La Martinique voit l’esclavagisme disparaitre le 23 mai 1848.

Un lourd passé dont a beaucoup souffert Emmanuel de Reynal, originaire de Martinique, et lui-même descendant d’esclavagistes. En donnant naissance à cette œuvre, l’auteur prône un message de paix et de rassemblement, un désir profond de reprendre le chemin du vivre ensemble malgré les cicatrices du passé. Car il n’est pas question ici d’effacer ou de pardonner le passé, mais de laisser la responsabilité à des ancêtres décédés, pour construire un avenir meilleur en Martinique.

Ubuntu, ce que je suis

Site officiel du livre : www.ubuntu-livre.fr

Prix : 12.50 €

90 pages

ISBN : 978-2-343-19639-8

Lire aussi  Abri de jardin en résine : quels avantages ?